A l’origine : David Marquet et l’expérience « Turn the Ship Around ! »

A l’origine du leadership basé sur l’intention, l’expérience d’un ancien commandant de sous-marin nucléaire américain, David Marquet, qu’il a livrée dans son ouvrage « Turn the Ship Around! » (traduit en français – Canada – sous le titre Renversez la vapeur !).

Jeune officier, David Marquet s’interrogeait déjà sur sa pratique du management, insatisfait par le « command and control » classique et son cortège de frustrations. Plus tard, on lui confia le commandement de l’USS Santa Fe, un sous-marin nucléaire d’attaque dont l’équipage était connu pour sa démotivation et ses mauvaises performances.

Un jour d’entrainement précédent sa première patrouille en mer, il donne un ordre impossible à exécuter, qui est suivi sans broncher (presque) jusqu’au bout… Cela a constitué un moment clé pour D. Marquet, générant une nouvelle injonction pour lui-même et son équipage : « plus jamais d’ordres ! »

Il a ainsi refusé qu’il y ait à son bord une dizaine de leaders et une troupe de followers et s’est employé à générer 120 leaders. Cette transition d’une pratique et d’une culture de « leader to followers » à une situation de  « leaders to leaders »  a été faite progressivement, de manière à la fois extrêmement résolue et très pragmatique, sans jamais abandonner la notion de contrôle.
Loin d’une injonction à l’entreprise libérée parfois détachée des enjeux opérationnels, D. Marquet a toujours gardé une pleine conscience des enjeux vitaux de sa responsabilité au service de l’excellence opérationnelle de tout son équipage aux commandes d’un redoutable engin de guerre.

Et… ça a marché ! L’USS Santa Fe est passé du plus mal au mieux noté de la flotte en deux ans et, mieux, il était encore au plus haut niveau de performance dix ans après la fin de l’affectation de David  Marquet, signe d’une transformation durable des attitudes et des comportements.

Turn The Ship Around raconte les efforts de David Marquet pour modifier et améliorer les interactions entre tous les membres de son équipage. Dans un premier temps, il explique comment il a dû se défaire d’anciennes croyances pour faire place à de nouvelles. Puis il expose la transition qui a mené à l’instauration de la structure leader-leader et les piliers sur lesquels elle s’appuie. Cette transition passe par le contrôle et par la délégation de ce contrôle au sein de l’organisation tout en assumant la responsabilité de ses actes.  L’expérience montrant que ceci ne donne de bons résultats que si l’ensemble de l’équipage appréhende la mission d’ensemble en profondeur, cette nouvelle répartition du contrôle nécessite de renforcer la compétence technique et la clarté organisationnelle.
Ces différentes étapes sont décrites de manière linéaire dans son livre mais ont dû être menées de manière récursive à bord de l’USS Sante Fe.

Plus tard, le commandant Marquet a mobilisé son expérience dans une approche résumée par le  Leadership basé sur l’intention (« Intent-Based Leadership ») comprenant différentes méthodes  et outils  (travail sur le langage, le contrôle, la compétence et la clarté). Ces ressources sont aujourd’hui mobilisées en France par All Leaders Initiative dans une démarche hybride de conseil et de coaching puisant également dans d’autres inspirations essentielles telles que l’Elément Humain® de Will Schutz ou les principes de coaching intégratif de Vincent Lenhardt.

En savoir plus sur le commandant Marquet et Turn the Ship around (en anglais)

Contactez-nous pour échanger sur comment le leadership basé sur l’intention peut s’appliquer à vos propres enjeux



RELATED POSTS