La puissance de l’intention 5/6 – Protections réciproques

L’approche du « Leadership basé sur l’intention » de All Leaders Initiative repose sur la puissance de « l’intention ».
Cette notion permet d’encapsuler deux dimensions essentielles à l’action de toute organisation : le but (quel est notre dessein, notre objectif ? ) et l’utilité (est-ce-que nos actions, comportements et attitudes favorisent l’atteinte de ce but ? ).
Dans cette série de six courts articles, nous précisons la notion d’intention, quels sont ses attributs particuliers, avant de conclure en forme de rappel sur les conditions de pleine expression de sa puissance.
Retrouvez :
– le 1er épisode de la série « Implication personnelle / Appropriation ici
– le 2e »Orientée action »
– le 3e « Contrôlée » ici
– le 4e  » Echange »

Protections réciproques

 

Le dernier (mais pas le moindre…) attribut de l’intention est le fait qu’elle permet d’instaurer des protections réciproques pour les interlocuteurs concernés.
Pour celui qui propose l’intention, la protection vient de ce que son action est soumise à validation : un contrôle comme une protection qui permet d’oser, d’explorer, de grandir sans être dans la solitude et livré à soi-même… Un élément de sécurité psychologique indispensable pour expérimenter, innover, et croître…
Pour le manager / récepteur de l’intention, la protection vient de ce qu’il sait que sa responsabilité formelle (« accountability ») est respectée. Cela le prémunit de la tentation d’être « hyper-contrôlant » ou « micro-manager »  pour éviter une erreur qui le mettrait en cause… au prix de l’engagement et de la motivation de ses interlocuteurs…
L’atteinte du niveau de l’échange d’intention dans ce que le « Leadership basé sur l’intention » définit comme la montée de « l’échelle du leadership » s’effectue en différentes étapes progressives (faits > pensée/jugement > souhait > intention).
Cette progressivité dans l’échange revêt elle-même un caractère protecteur en permettant aux interlocuteurs de se sentir en sécurité

Cette progressivité dans l’échange revêt elle-même un caractère protecteur en permettant aux interlocuteurs de se sentir en sécurité psychologique pour expérimenter leur interdépendance et développer une culture de collaboration active… autrement dit leur leadership !

 

Dans le dernier épisode, nous récapitulerons les conditions d’expression de la pleine puissance de l’intention…